Portugal Colonial - Football américain: Washington tourne définitivement la page Redskins avec les Commanders

Euronext
AEX 0.96% 874.79
BEL20 0.71% 3890.71
PX1 0.81% 8105.78
ISEQ 1.05% 10066.68
OSEBX -0.03% 1339.8 kr
PSI20 1.19% 6592.89
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 2.98% 2093.61
N150 1.1% 3369.93
Football américain: Washington tourne définitivement la page Redskins avec les Commanders
Football américain: Washington tourne définitivement la page Redskins avec les Commanders

Football américain: Washington tourne définitivement la page Redskins avec les Commanders

Ce sera donc les "Washington Commanders": un an et demi après avoir renoncé à s'appeler "Redskins" en raison de la connotation de cette dénomination, jugée raciste envers les Amérindiens, la franchise de football américain (NFL) de la capitale a annoncé son nouveau surnom mercredi.

Taille du texte:

"Un seul héritage. Un avenir commun. Nous sommes les Washington Commanders", a tweeté l'équipe.

"C'est un nom qui a le poids et la signification qui conviennent à une franchise vieille de 90 ans", a déclaré Jason Wright, président de l'équipe, sur la chaîne NBC.

Le choix des Commanders, qui succède à "Washington Football Team" utilisé entre-temps de façon temporaire, et de toute l'imagerie qui va désormais accompagner l'équipe aux trois Super Bowls, s'est fait à la suite de consultations approfondies avec les supporteurs.

Le nouveau logo de l'équipe est un "W" aux couleurs rouge et or de l'équipe, restées les mêmes.

Début janvier, en donnant rendez-vous pour ce 2 février, date fixée de l'annonce tant attendue, le président du club Jason Wright avait précisé que ce nouveau nom "s'aligne sur nos valeurs et met en avant notre riche histoire", en seule guise d'indice.

Initialement, les surnoms de "Wolves" (les loups) ou de "Redwolves" avaient été plébiscités par les fans mais n'avaient pas été retenus, en raison "d'obstacles juridiques" du fait de marques déposées qui rendaient l'opération impossible. La franchise NBA de Minnesota est surnommée les Timberwolves, et elle est souvent simplement appelée Wolves. Les Admirals, Red Hogs (porcs-épics), Sentinels, Defenders et Presidents étaient d'autres options.

Avec les Commanders, la franchise de Washington espère enfin tourner la page Redskins, dont la traduction française est "Peaux-rouges", et mettre ainsi définitivement fin à une histoire débutée en 1933, pendant quatre ans à Boston avant de déménager dans la capitale fédérale en 1937.

Les Etats-Unis, 87 ans plus tard, ont fait un profond examen de conscience sur leur rapport à leur passé raciste, dans le sillage de la mort de George Floyd fin mai 2020. Un vaste mouvement de colère a conduit une partie de la société à reconsidérer certains symboles comme les statues de généraux confédérés, partisans de l'esclavage, ou de Christophe Colomb.

A l'été, l'équipe avait ainsi dû abandonner ce surnom et son imagerie associée, sous la pression de ses sponsors tels que Nike ou FedEx, et ce malgré la réticence du propriétaire, Dan Snyder.

Bien avant sa suppression, l'appellation Redskins avait été critiquée pour son caractère péjoratif à l'endroit des Amérindiens, la nation Navajo le qualifiant de "raciste et désobligeante".

L'été dernier, l'équipe de base-ball de Cleveland, qui avait dans un premier fait disparaître sa mascotte "Chief Wahoo" de ses tenues et de presque tout son merchandising, a fini par changer de surnom, optant pour celui de Guardians en lieu et place d'Indians.

T.Batista--PC