Portugal Colonial - Ukraine et Moldavie: "accord de principe" de l'UE pour lancer des négociations d'adhésion le 25 juin

Euronext
AEX -0.95% 907.31
BEL20 -0.49% 3983.85
PX1 -0.69% 7534.52
ISEQ -0.69% 9703.52
OSEBX -0.05% 1443.02 kr
PSI20 0.2% 6802.6
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.11% 2385.37
N150 -1.17% 3359.43
Ukraine et Moldavie: "accord de principe" de l'UE pour lancer des négociations d'adhésion le 25 juin
Ukraine et Moldavie: "accord de principe" de l'UE pour lancer des négociations d'adhésion le 25 juin / Photo: Kenzo TRIBOUILLARD - AFP/Archives

Ukraine et Moldavie: "accord de principe" de l'UE pour lancer des négociations d'adhésion le 25 juin

Les ambassadeurs des 27 pays de l'Union européenne ont donné leur "accord de principe" vendredi à l'ouverture de négociations formelles d'adhésion avec l'Ukraine et la Moldavie, qui débuteront le 25 juin, a annoncé la présidence belge du Conseil de l'UE.

Taille du texte:

"Les ambassadeurs ont donné leur accord de principe sur les cadres pour les négociations d'adhésion de l'Ukraine et de la Moldavie. La présidence belge convoquera les premières conférences intergouvernementales le 25 juin", a indiqué cette source.

Cette décision doit être validée formellement lors d'une réunion des ministres européens le 21 juin. Et aux Pays-Bas, une approbation par le Parlement est nécessaire.

Le président du Conseil européen Charles Michel a salué cette étape. "Nous tenons nos promesses et nous vous soutiendrons le long du chemin vers l'adhésion", a-t-il dit à l'adresse de ces deux pays, sur le réseau social X.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne avaient ouvert la voie à de telles négociations d'adhésion avec l'Ukraine et la Moldavie à la mi-décembre 2023.

Mais la Hongrie freinait jusque-là l'ouverture formelle des négociations avec l'Ukraine, jugeant que les conditions n'étaient pas réunies.

La Commission européenne a quant à elle estimé le 7 juin que l'Ukraine et la Moldavie avaient rempli toutes les conditions préalables à une ouverture de négociations formelles.

L'exécutif européen avait réclamé de Kiev des mesures pour lutter contre la corruption et l'emprise des oligarques. La Commission avait également demandé une meilleure prise en compte des minorités, une mesure réclamée avec insistance par Budapest, en raison de la présence en Ukraine d'une communauté hongroise.

L'UE a accordé en juin 2022 à l'Ukraine le statut de candidat à l'adhésion, dans un geste hautement symbolique quelques mois après le début de la guerre déclenchée par Moscou, ainsi qu'à la Moldavie voisine.

L'ouverture de négociations est une étape dans un processus d'adhésion long et ardu. Une éventuelle entrée dans l'UE de l'Ukraine, un pays de plus de 40 millions d'habitants, et une puissance agricole, pose de nombreuses difficultés, à commencer par le financement.

L'UE a accordé en décembre 2023 le statut de candidat à la Géorgie.

Elle a donné son feu vert en mars dernier à des négociations d'adhésion avec la Bosnie. De telles négociations ont aussi été ouvertes avec la Serbie, le Monténégro, l'Albanie et la Macédoine du Nord.

E.Paulino--PC