Portugal Colonial - JO-2022/Patinage: Valieva craque, Shcherbakova sacrée

Euronext
AEX -0.92% 925.23
BEL20 0.12% 3894.05
PX1 -0.56% 7628.57
ISEQ -1.37% 9414.82
OSEBX -0.17% 1406.98 kr
PSI20 -1.21% 6570.47
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 2.53% 2147.48
N150 -1.07% 3342.52
JO-2022/Patinage: Valieva craque, Shcherbakova sacrée
JO-2022/Patinage: Valieva craque, Shcherbakova sacrée

JO-2022/Patinage: Valieva craque, Shcherbakova sacrée

La patineuse russe Kamila Valieva, favorite à 15 ans de l'épreuve individuelle malgré une embarrassante affaire de dopage, a craqué en prenant finalement la quatrième place pour laisser le titre olympique à sa compatriote Anna Shcherbakova à l'issue du programme libre jeudi.

Taille du texte:

En tête après le programme court mardi, Valieva, qui est passée en dernière position, a raté sa prestation sur le Bolero de Ravel pour sortir du podium dans une ambiance pesante.

Shcherbakova, 17 ans et championne du monde en titre, finit donc en or, avec 255,95 points, devant une autre Russe Alexandra Trusova (251,73 pts) et la Japonaise Kaori Sakamoto (233,13 pts).

Invaincue jusque-là depuis ses débuts chez les seniors, Valieva est tombée à quatre reprises jeudi et finit avec 224,09 points, un score très loin de ses standards.

Depuis plus d'une semaine, Valieva vivait sous une énorme pression qui a précipité sa chute dans la patinoire de Pékin. En cause: un contrôle antidopage positif à une substance interdite (trimétazidine) datant du 25 décembre et notifié le 8 février, le lendemain de sa victoire dans l'épreuve par équipes aux Jeux de Pékin.

Depuis, l'ado russe, pur produit de l'usine à championnes moscovite d'Eteri Tutberidze, était dans la tourmente. Elle n'avait été autorisée à concourir qu'à la dernière minute, après que le Tribunal arbitral du sport (TAS) avait confirmé lundi après-midi la levée de sa suspension provisoire appliquée dans un premier temps par l'agence russe antidopage (Rusada).

Mais la plus haute juridiction sportive ne s'est pas prononcée sur le fond du dossier. Si elle a permis à Valieva de patiner l'épreuve individuelle mardi et jeudi, c'est parce qu'"empêcher l'athlète de concourir aux JO lui causerait un préjudice irréparable", avaient observé les trois arbitres.

En attendant qu'il soit établi si Valieva s'est dopée ou non, ce qui pourrait prendre plusieurs mois, le Comité international olympique (CIO) avait décidé de ne pas remettre les médailles olympiques de l'épreuve féminine si jamais Valieva finissait dans les trois premières et de mettre un astérisque à côté des résultats, "considérés comme non définitifs tant que la procédure se poursuit", avait expliqué son porte-parole Mark Adams mercredi.

Finalement, la terrible défaillance de Valieva va permettre aux trois premières de recevoir titre et médailles.

M.Gameiro--PC