Portugal Colonial - Tennis: Benjamin Bonzi en demi-finale contre Andrey Rublev à Marseille

Euronext
AEX -0.64% 918.72
BEL20 -0.92% 3833.37
PX1 -2.66% 7503.27
ISEQ -1.72% 9386.26
OSEBX -0.61% 1391.56 kr
PSI20 -0.42% 6538.23
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.4% 2098.54
N150 -2.29% 3288.5
Tennis: Benjamin Bonzi en demi-finale contre Andrey Rublev à Marseille
Tennis: Benjamin Bonzi en demi-finale contre Andrey Rublev à Marseille

Tennis: Benjamin Bonzi en demi-finale contre Andrey Rublev à Marseille

Le Français Benjamin Bonzi a réussi un exploit vendredi au tournoi de Marseille en battant nettement (6-1, 6-3) le Russe Aslan Karatsev, 15e joueur mondial, pour se qualifier pour sa première demi-finale sur le circuit principal, où il affrontera un autre Russe, Andrey Rublev.

Taille du texte:

"C'est un joueur très agressif et je suis très content de ma performance aujourd'hui", a déclaré le Français (25 ans et 69e à l'ATP) après le match. "J'ai fait beaucoup de progrès et je peux encore faire mieux", a ajouté celui qui était jusqu'ici un spécialiste des tournois du circuit Challenger.

Proche du meilleur classement de sa carrière (60e), le Nîmois, qui vit à Marseille, avait passé un tour en janvier à l'Open d'Australie et restait sur un titre au Challenger de Cherbourg avant d'arriver à l'Open 13.

Bonzi, qui avant de battre Karatsev avait écarté à Marseille le Polonais Kamil Majchrzak et le Français Pierre-Hugues Herbert, a souligné combien son jeu de service à 4-3 dans le deuxième set avait été important.

"C'était un moment clé. Il m'a poussé à la limite et je savais que je devais garder ce break pour pouvoir servir pour le match avec des balles neuves", a-t-il expliqué.

Mais c'est tout au long du match que le Français a été extrêmement solide, avec notamment un premier set presque parfait et bouclé en moins d'une demi-heure sur trois aces.

En demi-finale, Bonzi affrontera donc samedi un autre Russe, Andrey Rublev, 7e joueur mondial et tête de série N.2 à Marseille.

- championnats de France -

Le public marseillais a pourtant bien failli assister à une deuxième surprise et à une demi-finale franco-française, car Lucas Pouille a très sérieusement inquiété Rublev avant de s'incliner (6-3, 1-6, 6-2).

Après un premier set logiquement remporté par le récent demi-finaliste à Rotterdam, Pouille a gagné nettement la deuxième manche, confirmant sa belle embellie marseillaise.

Alors qu'il n'avait plus enregistré un seul succès sur le circuit principal depuis près de cinq mois, l'ancien N.10 mondial a en effet gagné deux matchs à l'Open 13, face au Néerlandais Tallon Griekspoor et au Moldave Radu Albot.

Mais ces deux combats en trois sets ont peut-être pesé dans les jambes de Pouille. Alors qu'il avait fait le break d'entrée dans la manche décisive et que Rublev semblait désemparé, le Français a calé et a perdu six jeux d'affilée.

"J'aimerais gagner plus vite mais ça n'est pas facile de jouer contre Richard (Gasquet) et Lucas, qui jouent à domicile. Ca n'est pas facile de les battre et j'ai encore eu besoin de trois sets", a déclaré le Russe, tombeur de Gasquet au tour précédent.

"Je suis content d'être en demi-finale mais ça sera encore contre un Français. J'ai l'impression de jouer les championnats de France", a-t-il aussi plaisanté.

Les deux derniers quarts de finale opposent ce vendredi la tête de série N.1 Stefanos Tsitsipas au Russe Roman Safiullin et le Canadien Félix Auger-Aliassime (tête de série N.3) au Biélorusse Ilya Ivashka.

A.Motta--PC