Portugal Colonial - Athlétisme: pas de record pour Duplantis à Birmingham

Euronext
AEX -0.92% 925.23
BEL20 0.12% 3894.05
PX1 -0.56% 7628.57
ISEQ -1.37% 9414.82
OSEBX -0.17% 1406.98 kr
PSI20 -1.21% 6570.47
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 2.53% 2147.48
N150 -1.07% 3342.52
Athlétisme: pas de record pour Duplantis à Birmingham
Athlétisme: pas de record pour Duplantis à Birmingham

Athlétisme: pas de record pour Duplantis à Birmingham

Encore raté: le Suédois Armand Duplantis a de nouveau échoué à améliorer son propre record du monde du saut à la perche, samedi à Birmingham, mais repart tout de même avec la meilleure performance mondiale de l'année en poche (6,05 m).

Taille du texte:

Le prodige de 22 ans n'en finit pas de chasser ce petit centimètre qui ferait toute la différence. Mais comme lors de ses trois premières sorties de la saison en salle, il n'a pas réussi à trouver la bonne formule pour marquer un peu plus l'histoire de la discipline de son empreinte, comme il avait su le faire en février 2020 (6,18 m).

Sans adversaire à sa mesure capable de le pousser dans ses derniers retranchements, le champion olympique a vécu un concours très paisible. Peut-être trop.

Après avoir effacé tranquillement 5,61 m puis 5,81 m, des barres d'entraînement pour lui, Duplantis a d'abord voulu passer 6,05 m, histoire de se chauffer un peu et d'en profiter pour aller plus haut que le 9 février à Uppsala devant son public (6,04 m). Mais il a dû s'y prendre à trois fois pour y arriver avant de s'attaquer à son record du monde.

Le défi a semblé trop compliqué, même s'il s'est quelque peu approché du Graal à son dernier essai à 6,19 m.

Mais ce n'est sans doute que partie remise pour Duplantis, qui domine la perche depuis deux ans et sera le grandissime favori aux Mondiaux indoor (18-20 mars à Belgrade) puis en plein air (15-24 juillet à Eugene aux Etats-Unis), les deux grands titres qui manquent à son palmarès.

"6,05 m c'est un bon saut et un bon résultat mais j'ai un sentiment mitigé, a-t-il déclaré. Je voulais vraiment passer 6,19 m. J'ai cette attente et je sais que c'est en salle que j'aurai les meilleures conditions pour le faire, sans vent. Je sais que je peux le faire."

- Pas d'étincelles pour Thompson-Herah -

Sur 60 m, Elaine Thompson-Herah n'a pas fait d'étincelles pour sa première sortie en indoor en trois ans, l'emportant en 7 sec 08, assez loin de son meilleur chrono (6 sec 98) qui date de 2017. La quintuple championne olympique, reine des JO de Tokyo avec trois médailles d'or, n'a de toutes façons pas d'objectifs précis pour cette saison hivernale et n'a pas encore décidé si elle participera ou non aux Mondiaux en salle.

"Je suis satisfaite même si je voulais descendre en dessous des 7 secondes. Mais cela fait partie de mon processus d'entraînement. Ma vitesse n'est pas encore revenue mais tout est une question de préparation", a expliqué la Jamaïcaine, deuxième femme la plus rapide de l'histoire sur 100 m (10 sec 54) derrière l'Américaine Florence Griffith-Joyner et son sulfureux record (10 sec 49).

Chez les hommes, Noah Lyles a battu son record personnel en 6 sec 55 en coiffant sur le poteau son compatriote Ronnie Baker (6 sec 55). Pas de quoi s'extasier pour le champion du monde du 200 m (2019), 3e des Jeux de Tokyo, qui est resté loin de la meilleure performance mondiale de l'année détenue par le Bahaméen Terrence Jones en 6 sec 45.

Enfin, personne n'a réussi à contester la suprématie de Grant Holloway sur 60 m haies. L'Américain, recordman du monde de la distance (7 sec 29), a survolé la course en 7 sec 41, deux jours après s'être imposé à Liévin (7 sec 35). A moins d'une énorme surprise comme aux JO qu'il avait finis deuxième sur 110 m haies, il n'aura pas de concurrent à sa taille aux Championnats du monde en salle.

kn/ll/dep

P.Queiroz--PC