Portugal Colonial - Ski alpin: grande première pour Miradoli à Lenzerheide

Euronext
AEX 0.04% 913.62
BEL20 0% 4004.86
PX1 0.57% 8213.72
ISEQ -0.1% 9998.78
OSEBX 0.52% 1416.42 kr
PSI20 0.8% 6942.16
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -1% 2056
N150 -0.22% 3545.27
Ski alpin: grande première pour Miradoli à Lenzerheide
Ski alpin: grande première pour Miradoli à Lenzerheide

Ski alpin: grande première pour Miradoli à Lenzerheide

Ivre de joie sur le podium, la Française Romane Miradoli (27 ans) a signé la première victoire de sa carrière samedi sur le super-G de Lenzerheide (Suisse) et mis fin à 17 ans de disette pour les skieuses tricolores en vitesse.

Taille du texte:

Que de stars! Mikaela Shiffrin à sa droite, Lara Gut-Behrami à sa gauche, et la légende du tennis Roger Federer devant elle, venu en voisin pour un bain de soleil et une longue séance de selfies avec des skieuses aux anges. C'était pourtant Romane l'étoile du jour, après une première victoire pleine de panache dans la station des Grisons.

"C'est fou, je n'en reviens pas. La course a été dure mais j'ai enfin pu faire un +run+ complet de haut en bas. Je ne me pensais pas rapide, j'avais l'impression d'être en retard à chaque porte", a-t-elle déclaré.

Avec le dossard 8, la Française de 27 ans a pris tous les risques pour signer le meilleur temps, manquant de partir plusieurs fois à la faute sur un tracé tournant et difficile qui a fait sortir quatorze skieuses.

Alors qu'elle n'avait jamais fait mieux que 5e sur le circuit mondial, Miradoli a mis fin à l'interminable série tricolore: aucune Bleue ne s'était imposée en Coupe du monde sur une épreuve de vitesse depuis plus de 17 ans et le succès d'Ingrid Jacquemod sur la descente de Santa Caterina (Italie) en janvier 2005. Quant à la dernière victoire en super-G, c'était l'oeuvre de Carole Montillet à Haus im Ennstal (Autriche) en février 2004.

- Shiffrin se reprend -

La skieuse de Flaine (Haute-Savoie) est récompensée de sa ténacité après avoir su se relever de plusieurs épreuves: un drame personnel en 2016 avec le décès de son compagnon dans un accident de wingsuit: puis en décembre 2020 la rupture d'un ligament croisé du genou gauche à Courchevel. Elle n'est revenue à la compétition qu'un an plus tard, il y a trois mois.

Cette adepte des sports d'adrénaline (parapente, surf, moto, ski nautique...), multiple médaillée mondiale chez les juniors entre 2013 et 2015, a su cultiver sa polyvalence (descente, super-G, géant, combiné) et rebondir après la déception des derniers Jeux olympiques de Pékin en février (11e du super-G, 13e de la descente, sortie lors du slalom du combiné où elle semblait pouvoir jouer un podium).

Devancée de 38/100, l'Américaine Mikaela Shiffrin a relevé la tête après des Jeux olympiques catastrophiques (zéro médaille en six courses, trois sorties de piste). Son 11e podium de l'hiver lui permet de prendre 67 points d'avance au classement général sur sa rivale slovaque Petra Vlhova, seulement 18e samedi.

La championne olympique suisse du super-G Lara Gut-Behrami a fini 3e à 88/100.

L'Italienne Federica Brignone, finalement 9e, a elle remporté le petit globe de la spécialité avant même de s'élancer, profitant de la faute de sa compatriote Elena Curtoni, la seule qui pouvait encore la dépasser. A 31 ans, Brignone décroche un premier petit globe du super-G, deux ans après avoir remporté le classement général, et deux semaines avant le dernier super-G à Courchevel lors des finales.

Les autres Françaises se sont aussi montrées performantes: Tessa Worley a pris la 6e place, Laura Gauché la 9e, Tifany Roux la 25e, avant le géant programmé également à Lenzerheide dimanche.

A.Silveira--PC