Portugal Colonial - Foot: un mort et deux blessés lors d'une agression à Thessalonique

Euronext
AEX 0.96% 874.79
BEL20 0.71% 3890.71
PX1 0.81% 8105.78
ISEQ 1.05% 10066.68
OSEBX -0.03% 1339.8 kr
PSI20 1.19% 6592.89
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 2.98% 2093.61
N150 1.1% 3369.93
Foot: un mort et deux blessés lors d'une agression à Thessalonique
Foot: un mort et deux blessés lors d'une agression à Thessalonique

Foot: un mort et deux blessés lors d'une agression à Thessalonique

Un jeune homme a été tué et deux autres ont été blessés tôt mardi matin près d'un stade de football à Thessalonique, dans le nord de la Grèce, dans une apparente rixe entre supporters de clubs rivaux, selon les premières conclusions de la police.

Taille du texte:

"D'après l'enquête de police, un groupe de personnes a approché" les jeunes victimes, âgées de 19 et 20 ans, aux abords du stade du club grec Aris, et "les a agressés avec des objets pointus", après leur avoir "demandé quelle équipe ils soutenaient".

Un jeune a été poignardé à la cuisse et est décédé des suites de ses blessures alors que les deux autres ont été légèrement blessés et hospitalisés, selon cette source policière.

Des témoins affirment que les agresseurs ont crié des insultes à l'encontre du club Aris.

"Des tueurs ont tué un garçon de 19 ans car il était supporter du Aris", selon un communiqué du club.

Le club Aris a condamné ce "deuxième meurtre en l'espace de deux ans" dans le milieu du football à Thessalonique. Il appelle à ce que cette agression ne "provoque pas de haine".

"C'est clairement une attaque meurtrière", a ajouté le club, estimant qu'il ne s'agit pas "d'une rixe entre supporters" rivaux, "comme certains tentent de la qualifier artificiellement" afin "d'apporter un alibi aux tueurs".

Thessalonique a déjà été témoin par le passé de plusieurs incidents violents entre supporters des clubs rivaux Aris et PAOK.

En décembre, le championnat de football grec a infligé une amende de 193.000 euros au club du PAOK, dont les supporters avaient envahi la pelouse et s'étaient battus avec la police anti-émeute. Le club est contraint de jouer à huis clos ses quatre prochains matchs à domicile.

J.Oliveira--PC