Portugal Colonial - JO-2022/Norvège: Magnus Riiber, positif au Covid, Johannes Boe cas contact

Euronext
AEX -0.62% 860.01
BEL20 0.03% 3827.75
PX1 -0.01% 8022.41
ISEQ -0.11% 9931
OSEBX -0.1% 1341.22 kr
PSI20 -0.51% 6295.12
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.97% 2029.24
N150 -0.53% 3322.2
JO-2022/Norvège: Magnus Riiber, positif au Covid, Johannes Boe cas contact
JO-2022/Norvège: Magnus Riiber, positif au Covid, Johannes Boe cas contact

JO-2022/Norvège: Magnus Riiber, positif au Covid, Johannes Boe cas contact

Le Norvégien Jarl Magnus Riiber, grand favori des épreuves de combiné nordique des Jeux olympiques 2022, a été testé positif au Covid-19 à Pékin, tandis qu'une autre grande chance de médaille norvégienne, le biathlète Johannes Boe, est lui considéré comme cas contact, a annoncé le comité olympique norvégien jeudi.

Taille du texte:

"Le spécialiste de combiné nordique Jarl Magnus Riiber a été testé positif au Covid-19. Le test de contrôle est aussi ressorti positif", a expliqué la délégation norvégienne dans un communiqué.

Le responsable du combiné nordique norvégien Ivar Stuan a précisé que Riiber "se sent en parfaite santé".

Riiber, 24 ans, est actuellement à l'isolement dans une chambre d'hôtel à Zhangjiakou, le site à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Pékin qui accueille les épreuves de combiné nordique, sport qui associe saut à ski et ski de fond.

La première épreuve de combiné nordique est programmée le 9 février. Pour pouvoir y participer, Riiber doit, comme tout sportif positif au Covid-19 présent à Pékin, rester isolé jusqu'à ce qu'il produise deux tests PCR négatifs, séparés d'au moins 24 heures.

Riiber avait été défini comme cas contact après que l'Estonien Kristjan Ilves, qui a voyagé avec la délégation norvégienne, eut lui aussi été testé positif au Covid mercredi.

Le Norvégien, double champion du monde sur tremplin normal (2019 et 2021) et vice-champion olympique 2018 par équipes, est intouchable depuis deux ans et demi en Coupe du monde.

Selon le comité olympique norvégien, six sportifs sont considérés comme cas contacts: Johannes Thingnes Boe (biathlon), Ingrid Landmark Tandrevold (biathlon), Mons Roeiseland (snowboard), Johanne Killi (ski freestyle), Anna Odine Stroem (saut à ski) et Joergen Graabak (combiné nordique).

Boe est le leader de l'équipe de Norvège de biathlon, référence mondiale de la discipline. Il a remporté les trois dernières éditions de la Coupe du monde et affiche à son palmarès douze titres mondiaux et trois médailles olympiques, dont une en or (Individuel, 2018).

Comme il est cas contact, il est placé à l'isolement dans une chambre individuelle, mais peut continuer à s'entraîner, seul, et participer aux compétitions. Toutefois, le cas d'une participation à un relais, la première épreuve des JO-2022 étant un relais mixte samedi, au cours de laquelle il y a un contact physique lors du changement de relayeur, n'est pas précisé.

"Pour le moment, il est en quarantaine, peut s'entraîner et concourir. La composition du relais est la même et tout le monde se prépare normalement. C'est juste un peu plus ennuyeux socialement, car il doit être dans une chambre d'hôtel la plupart du temps", a expliqué son frère Tarjei Boe, en conférence de presse.

Sa compatriote Ingrid Landmark Tandrevold, triple championne du monde de relais, se trouve dans la même situation, mais n'est pas alignée pour le relais mixte.

L'équipe de Norvège de ski de fond a également été confrontée à des cas de Covid lors de sa préparation: Simen Krüger, champion olympique 2018 de skiathlon, ne pourra pas participer au skiathlon des JO-2022 dimanche après avoir été testé positif au Covid-19.

P.Sousa--PC