Portugal Colonial - JO-2022/Combiné nordique: l'incroyable malchance de Riiber, entre isolement et bourde

Euronext
AEX -0.92% 925.23
BEL20 0.12% 3894.05
PX1 -0.56% 7628.57
ISEQ -1.37% 9414.82
OSEBX -0.17% 1406.98 kr
PSI20 -1.21% 6570.47
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 2.53% 2147.48
N150 -1.07% 3342.52
JO-2022/Combiné nordique: l'incroyable malchance de Riiber, entre isolement et bourde
JO-2022/Combiné nordique: l'incroyable malchance de Riiber, entre isolement et bourde

JO-2022/Combiné nordique: l'incroyable malchance de Riiber, entre isolement et bourde

Le Norvégien Joergen Graabak a remporté l'épreuve sur grand tremplin de combiné nordique des JO-2022 mardi, mais son compatriote Jarl Magnus Riiber, sorti la veille de treize jours d'isolement après avoir été testé positif au Covid-19, lui a volé la vedette en se trompant de parcours alors qu'il était en tête.

Taille du texte:

Graabak s'est imposé devant un autre Norvégien, Jens Luraas Oftebro, et le Japonais Akito Watabe à l'issue du 10 km de ski de fond qui suit en combiné nordique le concours de saut à ski.

Grâce à cette victoire, Graabak compte désormais à son palmarès cinq médailles olympiques, dont trois titres, puisqu'il avait été sacré sur grand termplin déjà en 2014 à Sotchi et qu'il avait remporté l'épreuve par équipes la même année.

Mais c'est la course de Riiber qui a surtout retenu l'attention.

Le prodige de 24 ans qui faisait figure de grand favori des épreuves de combié nordique avant les JO-2022, disputait ce mardi sa première course de la quinzaine.

Il avait manqué l'épreuve sur tremplin normal, car à son arrivée en Chine, il a été testé positif au Covid-19 et placé à l'isolement selon le protocole sanitaire mis en place par les autorités chinoises, sans pouvoir en sortir tant qu'il n'avait pas eu deux tests PCR négatifs consécutifs.

Le Norvégien est ainsi resté quasiment deux semaines dans une chambre d'hôtel et son entraînement s'est limité à des séances d'home trainer. Sorti d'isolement lundi, le triple lauréat de la Coupe du monde n'a pas perdu de temps, ni ses repères, et a survolé le concours de saut à ski mardi.

Avec son total de 139,8 points, Riiber a pris le départ du 10 km de ski de fond avec un matelas de 44 secondes sur ses premiers poursuivants.

- "Erreur stupide" -

Mais après un peu moins de 2,5 km et alors qu'il avait augmenté son avance d'une poignée de secondes, il s'est trompé de parcours dans le stade de ski de fond et a dû rebrousser chemin, perdant une trentaine de secondes dans cette erreur.

Rapidement rejoint, Riiber a fini par décrocher du groupe de tête après 8,5 km pour finir sur la ligne avec moins de quarante de secondes de retard sur Graabak.

"C'était une erreur stupide, c'est vraiment dommage de montrer au monde entier comment on peut gaspiller une chance de titre", a-t-il analysé après sa course.

"Dans un jour normal (sans avoir passé autant de temps à l'isolement), même avec une telle erreur, j'aurais été à la lutte pour une médaille, je suis bon en sprint", a rappelé Riiber.

Le Norvégien conserve théoriquement une chance de repartir de Chine une médaille autour du cou avec l'épreuve par équipes programmée jeudi, mais il a laissé entendre sur la chaîne norvégienne Discovery qu'il pourrait ne pas participer à cette dernière compétition des JO-2022.

"Voyons si je sors vivant de la journée d'aujourd'hui. C'est possible que j'aie contracté une petite maladie demain après ce qui s'est passé. Il fait froid et la température est un peu différente que celle que j'ai eue dans ma chambre d'hôtel", a-t-il constaté.

N.Esteves--PC