Portugal Colonial - CAN: Dango Ouattara, héros malheureux, envoie le Burkina-Faso en demi-finale

Euronext
AEX -1.81% 916.54
BEL20 0.29% 4017.59
PX1 -0.12% 7570.81
ISEQ -0.52% 9757.62
OSEBX 0.45% 1431.74 kr
PSI20 -0.15% 6765.92
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -1.27% 2370.47
N150 0.02% 3376.24
CAN: Dango Ouattara, héros malheureux, envoie le Burkina-Faso en demi-finale
CAN: Dango Ouattara, héros malheureux, envoie le Burkina-Faso en demi-finale

CAN: Dango Ouattara, héros malheureux, envoie le Burkina-Faso en demi-finale

Un but magnifique, un carton rouge, Dango Ouattara a tout connu dans le même match mais envoyé le Burkina-Faso vers sa quatrième demi-finale de Coupe d'Afrique des nations, en battant la Tunisie (1-0), samedi à Garoua.

Taille du texte:

Toutes les émotions dans un même match. Dango Ouattara, 19 ans, a signé un but formidable, parti presque de son camp, et résistant en armoire à glace à la double charge d'Oussama Haddadi et Dylan Brown, marquant à la dernière seconde avant la pause (45e+3).

Mais un coup de coude sur Ali Maaloul (83e) le privera du dernier carré que les "Étalons" atteignent pour la quatrième fois (1998, 2013 et 2017).

Secoué par un coup d’État depuis lundi, le Burkina-Faso affrontera mercredi à Yaoundé le vainqueur de Sénégal-Guinée Équatoriale, disputé dimanche là aussi à Yaoundé. Ce sera au stade d'Olembé si l'enceinte est à nouveau jugée opérationnelle après la bousculade de lundi qui a causé la mort de huit personnes.

L'équipe de Kamou Malo, un des entraîneurs "locaux" de cette CAN, a mérité sa qualification, dans un match très animé, avec beaucoup d'occasions.

Les "Étalons" ont réussi ce nouvel exploit sans leur capitaine, Bertrand Traoré, souffrant d'un problème musculaire.

En son absence, le galop de Dango Ouattara a libéré son équipe, lui qui n'a marqué aucun but en Ligue 1 en onze bouts de matches avec Lorient.

Avant son but, le Burkina avait déjà été dangereux par Cyrille Bayala (24e) et Blati Touré (26e).

- Pas de penalty -

Mais la Tunisie aussi a eu ses chances, sur un coup franc flottant de Wahbi Khazri (28e) ou des erreurs de la défense burkinabè, un dribble trop audacieux d'Edmond Tapsoba devant Seifeddine Jaziri qui aurait pu coûter un but (35e) ou une sortie manquée du gardien Hervé Koffi (44e), capitaine en l'absence de Traoré.

La Tunisie a poussé toute la seconde période pour égaliser. Elle a eu ses chances, mais Khazri a trop ouvert son pied (57e), et il y a aussi ce coup franc d'Ali Maaloul que Koffi "chope" contre son poteau (68e).

En attaquant ainsi, les "Aigles de Carthage" se sont offerts aux contres, et Cyrille Bayala (51e) ou Dango Ouattara (66e), encore une fois, sont passés près du 2-0.

Les Tunisiens ont cru obtenir un penalty pour un tacle de Soumaïla Ouattara sur Wahbi Khazri, mais l'arbitre botswanais Joshua Bondo ne s'est pas déjugé après être allé consulter la VAR. Le défenseur tacle certes durement le Stéphanois, et lui plie un peu la cheville sur la fin de son geste, mais il avait dégagé le ballon avant (83e).

En revanche après avoir revu le coup de coude de Dango sur Maaloul à l'écran, il a sorti le rouge. A dix contre onze les Étalons ont conservé leur place en demi-finale, mais ce sera sans Dango.

H.Portela--PC