Portugal Colonial - Un pétrolier s'échoue à La Réunion, toujours balayée par le cyclone Batsirai

Euronext
AEX -0.62% 860.01
BEL20 0.03% 3827.75
PX1 -0.01% 8022.41
ISEQ -0.11% 9931
OSEBX -0.1% 1341.22 kr
PSI20 -0.51% 6295.12
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.97% 2029.24
N150 -0.53% 3322.2
Un pétrolier s'échoue à La Réunion, toujours balayée par le cyclone Batsirai
Un pétrolier s'échoue à La Réunion, toujours balayée par le cyclone Batsirai

Un pétrolier s'échoue à La Réunion, toujours balayée par le cyclone Batsirai

Un pétrolier mauricien s'est échoué jeudi soir tout près des côtes de l'île de la Réunion, dans l'océan Indien, balayée depuis plus de vingt-quatre heures par le puissant cyclone Batsirai dont les autorités anticipent une intensification des vents et des pluies.

Taille du texte:

"Le navire mauricien TrestaStar est échoué sur la commune de Saint-Philippe (sud de la Réunion) à 30 mètres de la côte. Des équipes de sauvetage du Sdis (service départemental d’incendie et de secours) sont sur place. Une tentative d'opération d'évacuation est en cours dans des conditions très difficiles", a indiqué le préfet jeudi soir sur Twitter.

"Les marins sont sains et saufs. Ils se trouvent toujours à bord du bateau échoué", a ajouté la préfecture, en précisant que 32 personnes, sauveteurs et équipes médicales, étaient engagées dans cette évacuation.

L'équipage est composés d'Indiens et de Bangladais, a pour sa part indiqué le ministère des Outre-mer.

En difficulté, le pétrolier n'a pas pu être remorqué et s'est échoué en raison de l'état de la mer.

"Alors que le cyclone Batsirai commence tout juste à s'éloigner de La Réunion, nous vivons actuellement les conditions météorologiques les plus mauvaises depuis le début de l'épisode", a prévenu Emmanuel Cloppet, directeur régional de Météo-France, lors d'un point presse en début de soirée, heure locale.

Il a évoqué des vents allant "jusqu'à 150 km/heure" et plus de 500 mm de pluies enregistrés dans les cirques et 1.200 mm dans le massif du volcan du piton de la Fournaise.

- L'alerte rouge reste en vigueur -

"La dégradation va se poursuivre dans la soirée. L'alerte rouge reste donc pleinement en vigueur cette nuit" et "chacun doit rester confiné", a pour sa part mis en garde le préfet de l'île, Jacques Billant qui n'envisage de lever l'alerte rouge que vendredi à 9h00" (6h00 en métropole).

Cette levée sera toutefois suspendue à "l'évolution du système cyclonique", a-t-il précisé, en rappelant que Batsirai "nous a réservé quelques surprises en stationnant plus longtemps que prévu au nord de La Réunion".

L'île a été placée en alerte rouge cyclonique mercredi à 19h00 locales, imposant aux habitants de se barricader.

"Lever l'alerte rouge ne veut donc pas dire retour à la normale. Les conséquences du passage du cyclone présenteront encore des dangers pour la population. La prudence restera donc de mise et les déplacements fortement déconseillés (...) sauf cas de force majeure", a assuré M. Billant.

Les accès aux cirques de Salazie et de Cilaos sont restés fermés jeudi, tout comme la route du littoral qui relie la capitale administrative Saint-Denis au port et aux villes de l'ouest, fortement peuplées. La route de la Montagne menant à Saint-Denis a également été fermée.

- Crues et montées des eaux -

Le préfet a redemandé aux 860.000 habitants de l'île de rester vigilants en matière de crues et de montées des eaux: "nous avons toujours sept cours d'eau placés en vigilance jaune, mais leur passage en vigilance orange est à prévoir dans les prochaines heures au regard des précipitations".

Le préfet a déploré 12 blessés durant la nuit de mercredi à jeudi et recensait jeudi soir 38 interventions directement liées au cyclone "pour des événements de faible envergure".

Dix personnes ont été intoxiquées au monoxyde de carbone, dans la commune du Tampon, à cause d'un groupe électrogène. Un sapeur-pompier a par ailleurs été "électrisé au cours d'une intervention sur un feu de pavillon à Saint-Denis" et une personne blessée au Tampon après une chute depuis un toit.

Des coupures d'eau perduraient sur l'île et "43.634 foyers" restaient privés d'électricité jeudi soir, selon le préfet

En fin de semaine, Batsirai devrait toucher les côtes est de Madagascar et notamment la région de Mahanoro, prévoit Météo-France. L'impact pourrait être "majeur" pour cette région et de fortes pluies pourraient toucher la moitié sud de Madagascar.

Nogueira--PC