Portugal Colonial - Ukraine: les Etats-Unis dévoilent une première riposte contre Moscou

Euronext
AEX 0.56% 928.19
BEL20 0.85% 3865.43
PX1 0.76% 7628.8
ISEQ 0.71% 9498.6
OSEBX 0.68% 1403.06 kr
PSI20 0.78% 6570.95
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.41% 2076.09
N150 1.19% 3337.31
Ukraine: les Etats-Unis dévoilent une première riposte contre Moscou
Ukraine: les Etats-Unis dévoilent une première riposte contre Moscou

Ukraine: les Etats-Unis dévoilent une première riposte contre Moscou

Les Etats-Unis ont promis lundi une réponse "ferme" et "rapide" à la reconnaissance par Moscou de l'indépendance de régions séparatistes en Ukraine, dévoilant de premières sanctions contre ces territoires et menaçant d'une riposte plus ferme en cas d'escalade.

Taille du texte:

Les manoeuvres de Vladimir Poutine "contredisent directement l'engagement prétendu de la Russie envers la diplomatie", a fustigé le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken.

En guise de riposte, le président Biden a publié un décret qui interdit tout nouvel investissement, échange ou financement par des personnes américaines à destination, en provenance ou dans les régions prorusses de Donetsk et Lougansk.

- Nouvelle phase -

Joe Biden a informé le président ukrainien Volodymyr Zelensky de ces mesures, réaffirmant "l'engagement des Etats-Unis" au respect de "l'intégrité territoriale de l'Ukraine", selon la Maison Blanche.

Les deux territoires séparatistes de Donetsk et Lougansk ont déjà des relations extrêmement limitées avec les Etats-Unis. Mais ces sanctions annoncent une nouvelle phase dans ce qui pourrait bientôt devenir la confrontation la plus dangereuse entre l'Occident et Moscou depuis l'effondrement de l'Union soviétique.

D'"autres mesures" seront par ailleurs dévoilées mardi a indiqué un haut responsable américain sous couvert d'anonymat quelques heures plus tard, sans donner davantage de détails.

L'Union européenne a en parallèle fait savoir qu'elle allait sanctionner "ceux qui sont impliqués" dans la décision de Vladimir Poutine de reconnaître l'indépendance de ces territoires ukrainiens. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a lui aussi promis des sanctions "importantes".

- "Un paria" -

L'annonce de Vladimir Poutine intervient au moment où les Occidentaux alertent contre l'imminence d'une invasion de l'Ukraine, aux frontières de laquelle plus de 150.000 militaires russes, selon Washington, attendent l'arme au pied depuis des semaines.

La Maison Blanche a d'ailleurs tenu à souligner que les sanctions annoncées lundi étaient "distinctes" et s'"ajouteraient" aux mesures économiques "rapides et sévères" préparées par Washington et ses alliés en cas d'invasion.

Ces sanctions feraient de Moscou un "paria pour la communauté internationale" avait prévenu un haut responsable de l'exécutif américain vendredi.

La Russie serait "isolée des marchés financiers mondiaux et privée des apports technologiques les plus sophistiqués", avait-il menacé.

Washington a aussi maintes fois affirmé que le gazoduc Nord Stream 2, qui relie la Russie à l'Allemagne par la voie maritime, n'entrerait pas en activité si Moscou venait à attaquer l'Ukraine.

H.Portela--PC