Portugal Colonial - Tour de La Provence: Alaphilippe dans les serres du condor Quintana

Euronext
AEX -0.64% 918.72
BEL20 -0.92% 3833.37
PX1 -2.66% 7503.27
ISEQ -1.72% 9386.26
OSEBX -0.61% 1391.56 kr
PSI20 -0.42% 6538.23
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.4% 2098.54
N150 -2.29% 3288.5
Tour de La Provence: Alaphilippe dans les serres du condor Quintana
Tour de La Provence: Alaphilippe dans les serres du condor Quintana

Tour de La Provence: Alaphilippe dans les serres du condor Quintana

Irrésistible Nairo Quintana, le Colombien d'Arkea-Samsic a remporté dimanche la 3e et dernière étape et le classement général final du 7e Tour de La Provence cycliste sur la Montagne de Lure (Alpes-de-Haute-Provence).

Taille du texte:

Comme en 2020, il ramène dans ses Andes natales le maillot noir Mondrian de leader, devant le champion du monde français Julian Alaphilippe (Quick-Step) et le Danois Mattias Skjelmose Jensen (Trek-Segafredo).

Lors de cette journée finale de 166,1 km dans les Préalpes entre Manosque et ce "petit Ventoux", le Condor de Combita, bien lancé par ses équipiers français Nicolas Edet et Maxime Bouet, a déployé ses ailes dans l'ultime ascension (13,4 km à 6,74%), à 4,5 kilomètres de la ligne. Seul Alaphilippe a tenté de s'accrocher, avant d'exploser (7e à 47 secondes).

"En termes de gestion, j'ai fait mieux", a regretté Alaphilippe. "Je ne suis pas content. Cette montée me correspondait bien car elle était linéaire et rapide. La petite erreur, c'est d'avoir suivi Quintana", a encore avoué le double champion du monde en titre, qui effectuait sa rentrée.

"J'aurais dû rester dans mon tempo et attendre le dernier moment. Je me suis testé, j'ai complètement explosé dans les derniers kilomètres et ça s'est vu", a continué le Français.

- Quintana "fier et heureux" -

Il repart de Provence avec la deuxième place du général, comme l'an dernier: "Honnêtement, je ne m'attendais pas à être là. Les objectifs plus importants arrivent dans quelques semaines. Après quelques jours de récupération, j'attaquerai les classiques avec les Boucles Drôme-Ardèche, puis le bloc italien avec les Strade Bianche, Tirreno-Adriatico et Milan-San Remo".

La forme et les sensations sont aussi là pour Nairo Quintana. A l'aise depuis le prologue de Berre jeudi, le Colombien était 10e à 32 secondes de Filippo Ganna (Ineos) dimanche matin. Il a attendu son terrain de prédilection pour reprendre le temps manquant, reléguant le Danois Mattias Skjelmose Jensen (Trek) et l'Américain Matteo Jorgenson (Movistar) à plus de trente secondes.

Le vainqueur du Giro 2014 et de la Vuelta 2016 devient le premier coureur double vainqueur de l'épreuve (2020, 2022). "Je suis fier et heureux", a déclaré le flegmatique grimpeur andin. "Moi et mon équipe, nous sommes en condition mais ce n'est que la première course de l'année".

Quant à Ganna, porteur du maillot de leader depuis jeudi, il a limité la casse dans la montagne de Lure. Le rouleur italien pouvait se réjouir de sa 7e place au général, mais il a été disqualifié pour "changement de vélo autrement que par le véhicule de l'équipe".

F.Carias--PC